La fabrication du thé vert au Vietnam

La fabrication du thé vert au Vietnam, un art à la fois passionnant et envoutant !

Salut tout le monde, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet très intéressant pour les passionné(e)s de thés rares que nous sommes : La fabrication du thé vert au Vietnam !

En effet, la fabrication du thé vert vietnamien est un affaire d’artisans passionnés, à tel point que même les producteur les plus accueillants ont peine à nous livrer leurs secrets de fabrication (ce qui est totalement normal, vous en conviendrez).

Nous allons tout de même tenter dans cet article de synthétiser un maximum d’infos sur ce que nous avons pu apprendre de la fabrication du thé vert lorsque nous étions au Vietnam. Hélas, ce magnifique thé vert vietnamien est encore inconnu en France et nous sommes justement là pour y remédier. C’est parti !

Quelques mots sur le climat et son influence sur la fabrication du thé vert.

Comme vous le savez, le Vietnam est un pays très chaud et très humide. Et les théiers sont des arbres adorant la chaleur et l’humidité, et qui plus est lorsqu’ils poussent sur des terrains en pente comme par exemple sur les flans d’une colline ou d’une chaines de hautes montagnes.

Avec ses paysages magnifiques composés de montagnes et de collines à perte de vue, inutile de vous dire que le Vietnam est le véritable paradis du thé ! En effet, le climat vietnamien procure aux bourgeons de thé des arômes à la fois riches, subtiles et complexes !

Même si la qualité du terrain et de l’eau de la pluie y sont pour beaucoup dans la fabrication du thé vert, c’est surtout le soleil du Vietnam qui donne toute sa particularité à notre thé vert !  Car en effet, gustativement parlant, le thé vert Vietnamien possède une attaque très végétale rappelant la fraicheur de l’algue et l’herbe verte ! La substance responsable en partie de ce goût très agréable est la chlorophylle qu’on ne présente plus, cette substance naturellement présente dans les plantes possède notamment plusieurs vertus santé, ce qui est toujours bon à prendre !

En effet, c’est bien l’ensoleillement de certains de nos jardins de thé situés sur des zones montagneuses et des collines qui stimule la production de toute cette chlorophylle responsable du gout très « vert », doux, frais et umami de certains de nos thés vert vietnamiens.

Fabrication du thé vert : la récolte !

Afin de produire un thé vert de la meilleure qualité possible, nos artisans producteurs  cueillent les bourgeons de thé encore très jeunes.

Pour produire un thé de meilleure qualité possible, ils cueillent les bourgeons de thé très jeune. Les bourgeons sont toujours composés des deux premières feuilles situées à la cime des théiers.

Les étapes permettant de donner des arômes complexes au thé

Les thés de la région de Thai Nguyen au Nord du Vietnam (et le thé Tan Cuong en particulier) sont travaillés de façon traditionnelle. Après la cueillette, les bourgeons sont secoués et réparties uniformément dans des grands paniers de bamboo. Cette opération s’appelle “le flétrissage” des feuilles de thé. Cette étape permet de réduire l’humidité et de ramollir les feuilles de thé qui prennent ainsi une teinte plus foncé.

Les feuilles sont ensuites chauffées dans des gros tonneaux tournant sur eux même afin de stopper l’oxydation (la fermentation). A ce stade, les feuilles de thé conservent entre 59 % et 63% d’humidité. Cette étape est importante car c’est en stoppant la fermentation les feuilles de thé que l’on obtient du thé vert.

Après avoir été chauffées, les feuilles sont ensuite froissées, leurs donnant ainsi une forme de “petite crevette”. Cette étape permet aux huiles essentielles de ressortir à la surface des feuilles de thé pour leur donner une couleur brillante et un arôme complexe. Une fois le roulage terminé, les feuilles sont étalées pour être séchées.

L’étape suivante est différente pour chaque producteur. En effet, cette étape de séchage varie en fonction des différents secrets de fabrication. Certains artisans font sécher les feuilles de thé pendant des durées et des températures différentes. C’est “cette magie” qui donne aux thés des notes et des saveurs plus ou moins subtiles.

La dernière étape consiste à emballer le thé. L’ idéal de le conserver le thé sous vide dans un endroit sec et propre à l’abrit de la lumière.

Un petit conseil en passant, une fois chez vous, évitez de garder votre thé avec d’autre produit odorants. En effet, le thé s’imprègne très facilement des odeurs ambiantes et pourrait perdre son arôme.

Bonne dégustation et à bientôt ! ?

Téléchargez Votre E-book offert :

"Le guide ultime des effets bénéfiques du thé sur votre santé"

Téléchargez Votre E-book offert :

"L'histoire du Thé"

Loan

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi..

Téléchargez Votre E-book offert :

"Le guide ultime des effets bénéfiques du thé sur votre santé"

Félicitation ! Votre Ebook est en route vers votre boite email ! (pensez à vérifier vos spams)

Téléchargez Votre E-book offert :

"L'histoire du Thé"

Félicitation ! Votre Ebook est en route vers votre boite email ! (pensez à vérifier vos spams)

X
Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.