Découvrez enfin les meilleurs Thés Pu-erh Sauvages du Vietnam !

Découvrez Enfin Les Meilleurs Thés Pu-Erh Sauvages !
En haut, ces quelques morceaux de bambou dans lesquels nos précieux Thés Pu-erh Sauvages ont été compressés sont grillés au feu de bois, cette étape permet de se débarrasser de l’humidité restante tout en commençant à faire travailler les premiers arômes du thé en lui donnant un côté cuisson au feu de bois. En bas, après leur première cuisson au feu de bois, les morceaux de bambou sont stockés en hauteur dans un fumoir artisanal pour y être fumés pendant une période allant de 6 mois à 1 an !

En haut, ces quelques morceaux de bambou dans lesquels nos précieux Thés Pu-erh Sauvages ont été compressés sont grillés au feu de bois, cette étape permet de se débarrasser de l’humidité restante tout en commençant à faire travailler les premiers arômes du thé en lui donnant un côté cuisson au feu de bois. En bas, après leur première cuisson au feu de bois, les morceaux de bambou sont stockés en hauteur dans un fumoir artisanal pour y être fumés pendant une période allant de 6 mois à 1 an !

Salut tout le monde, j’espère que vous allez bien !

Bon ! Vous vous en doutez surement si vous suivez notre actualité, mais en ce moment, nous sommes en plein dans les Thés Pu-erh Sauvages du Vietnam Fumés dans le bambou ! Oui je sais.. c’est très précis, et pour cause, nous venons tout juste de recevoir quelques rares exemplaires de ces précieux Thé Pu-erh Sauvages !

Il fallait donc que j’écrive un petit article sur le sujet n’est ce pas ?

Je vous propose donc de me suivre dans le monde merveilleux des Thés Pu-erh Sauvages du Vietnam !

D’autant plus qu’ils possèdent leur club d’amateurs qui se reconnaitrons surement en lisant ces quelques lignes (n’est ce pas Marianne ? 😉 ..).

C’est parti !

Petite introduction aux Thés Pu-erh Sauvages du Vietnam

Les meilleurs Thés Pu-erh Sauvages se trouvent essentiellement sur les hautes montagnes situées à l’extrême nord du Vietnam (tout près de la frontière Chinoise).

Très recherchés par les spécialistes en raison de la richesse aromatique incomparable qu’ils possèdent ainsi que des incroyables vertus santés qu’ils renferment, ces thés sont cueillies à la main par des familles de passionnés prenant soins de ces magnifiques théiers centenaires de générations en générations ! La cueillette est effectuée de main de maitre par nos amis Dzaos, l’ethnie du Nord du Vietnam ayant fait des thés sauvages sa spécialité. Pour la récolte, ces cueilleurs de génie sont donc perchés sur les branches de ces théiers sauvages hauts de plusieurs dizaines de mètres !

Ces précieux thés Pu-erh sauvages sont disponibles sous la forme de 4 versions différentes au Vietnam. Il existe en effet les thés Pu-er sauvages crus, cuits, fumés crus (Trà Lam) ou encore fumés cuits (Trà phổ nhĩ chín) ! Qu’ils soient crus ou cuits, ces thés Pu-er sauvages fumés ont la particularité d’être conditionnés dans des branches de bambou. Cette tradition vient du fait qu’autrefois les familles utilisaient le bambou, qui étaient alors en quantité extrêmement abondante dans la forêt, comme d’un récipient naturel dans lequel le thé pouvaient être compressé, fumé et conservé !

La différence entre le thé Pu-erh sauvage cru, le thé Pu-erh sauvage cuit et leurs variantes « fumées » dans le bambou

Vous connaissez surement déjà les thés Pu-erh. Une infusion d’une belle couleur ambrée, une saveur profonde et terreuse avec des notes de bois, de cuir, d’herbe sauvage, de noix et d’épices… Mais attendez de découvrir nos thés Pu-erh sauvages vietnamiens…

Quand je vous disais que l'infusion avait une belle couleur ambrée...

Quand je vous disais que l’infusion avait une belle couleur ambrée

Le thé Pu-erh sauvage cru est fabriqué à partir des feuilles de thé sauvages non préalablement fermentées. Cela signifie que les feuilles ne sont que légèrement brassées puis « flétries » avant d’être compressées sous forme de galettes ou de tablettes (comme les nôtres ici pour le Thé Pu-erh Sauvage Cru par exemple). Cette méthode permet de conserver davantage leur arômes « sauvages et animal » présents naturellement dans les feuilles de thé « Shan Tuyêt« . Les feuilles sous forme de galettes ou de tablettes sont ensuite vieillies au cours d’un processus qui peut durer de quelques mois à plusieurs années. C’est aussi ce processus de vieillissement qui donne au thé Pu-erh sauvage son caractère, sa saveur et sa rareté. Gustativement, les thés Pu-erh sauvages crus renferment des arômes minéraux, citronnés et zestés et des notes de fruits sauvages et de mirabelles.

Le thé Pu-erh sauvage cuit est fabriqué à partir de feuilles de thé fermentées. Cette fermentation consiste à empiler les feuilles de thés les unes sur les autres et à laisser la magie opérer ! Les feuilles de thés sont ensuite chauffées au cours d’un processus de cuisson (afin d’arrêter la fermentation) puis sont à leur tour compressées sous forme de galettes ou de tablettes (vous trouverez les notre ici pour le thé Pu-erh sauvage cuit si le cœur vous en dit). Cette méthode de fermentation préalable permet en quelques sorte « d’accélérer » le processus de fermentation naturelle qu’aurait suivi un Pu-erh cru au fil des années. C’est aussi ce qui va le différencier par rapport au Pu-erh sauvage cru au niveau gustatif. En effet, le thé Pu-erh sauvage cuit renferme quant à lui des arômes plus fruités, plus ronds, voir plus « sucrés » rappelant à la fois les fruits rouges, la rose, la vanille et le caramel.

Quelques feuilles après infusion, et une tasse de Pu-erh Sauvage Cuit...

Quelques feuilles après infusion, et une tasse de Pu-erh Sauvage Cuit…

Il faut savoir que les Dzaos ont mis au point un système très ingénieux permettant de récupérer la fumée de bois sauvages produite dans l’utilisation du feu pour se chauffer au quotidien afin de faire fumer de façon artisanale leurs thés Pu-erh sauvages pendant plusieurs mois. Ils utilisaient autrefois cette méthode afin de conserver leurs thés tout en leur donnant des arômes plus complexes et plus riches. Et je peux vous dire que ça vaut le coup ! Que ce soit pour le thé Pu-erh sauvage cru et ses arômes minéraux, citronnés et zestés ou bien pour le thé Pu-erh sauvage cuit aux arômes doux et fruitée, les versions fumées de ces 2 Pu-erh vous procurera une expérience aux notes magnifiquement pyrogénées, épicées, maltées et fumées !

Nos 4 Thés Pu-erh Sauvages enfin réunis ! En haut à droite, notre Thé Pu-erh Sauvage Cru Millésime 2017 en Tablette, juste en dessous à gauche notre Thé Pu-erh Sauvage Cuit Millésime 2017 en Tablette. Au milieu, notre Thé Pu-erh Sauvage Cru Millésime 2017 Fumé dans du Bambou et sa version "cuite" à droite !

Nos 4 Thés Pu-erh Sauvages enfin réunis ! En haut à droite, notre Thé Pu-erh Sauvage Cru Millésime 2017 en Tablette, juste en dessous à gauche notre Thé Pu-erh Sauvage Cuit Millésime 2017 en Tablette. Au milieu, notre Thé Pu-erh Sauvage Cru Millésime 2017 Fumé dans du Bambou et sa version « cuite » à droite !

Les avantages du thé Pu-erh sauvage pour la santé

Passons maintenant à ce qui intéresse le plus certains spécialistes du thé Pu-erh sauvage après le goût, ses bienfaits santé bien sûr ! Le thé Pu-erh sauvage est effectivement un véritable élixir de santé et je vais vous expliquer pourquoi.

S’il y a bien des vertus santés reconnues sur le thé Pu-erh sauvage, c’est bien ses vertus digestives ! En effet, la phase de vieillissement évoquée plus haut est propice au développement de micro-organismes sains qui aideront votre estomac et vos intestins à mieux digérer les aliments en améliorant votre flore intestinale (c’est elle qui participe au renforcement de votre système immunitaire tout en jouant un rôle préventif contre le cancer du côlon). Le thé Pu-erh sauvage renforce également votre système immunitaire.

Autant de vertus santé dans ces quelques feuilles... Ici, le Pu-erh Sauvage Cru !

Autant de vertus santé dans ces quelques feuilles… Ici, le Pu-erh Sauvage Cru !

Parlons aussi des antioxydants. En effet, tout comme les autres types thés, le thé Pu-erh sauvage est une source incroyable d’antioxydants ! Il contient énormément de flavonoïdes, de catéchines et de théaflavines. Ces antioxydants neutralisent les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire et de tout un tas d’autres désagréments (toxines, etc.). Ils possèdent également des propriétés anti-inflammatoires, anticancéreuses et antibactériennes. Donc si vous souhaitez rester jeune et en bonne santé plus longtemps, le thé Pu-erh sauvage peut être votre allié.

Le Thé Pu-erh sauvage permet également de réduire votre taux de mauvais cholestérol !  En effet, la période de vieillissement du thé Pu-erh sauvage est propice au développement d’une molécule permettant de réduire le taux de mauvais cholestérol : la lovastatine ! Donc si vous rencontrez certains problèmes liés au cholestérol, nous vous conseillons de vous faire plaisir avec le Thé Pu-erh sauvage.

Le Pu-erh Sauvage Cuit !

Le Pu-erh Sauvage Cuit !

La perte de poids ! Eh oui ! Il est vrai qu’une consommation de thé Pu-her est propice à la perte de poids. En effet, tout comme le thé vert, le thé Pu-erh aide votre organisme à dissoudre les graisses en améliorant votre digestion. De même, les effets drainants du thé Pu-erh combinés aux effets énergisants de la caféine (théine) stimule votre organisme et augmente votre dépense énergétique.

Le thé Pu-erh diminue également la création de graisse par votre foie (lipogenèse) en accélérant leur combustion (entre autre). Suite à la consommation de thé Pu-erh, les lipides contenus dans votre foie diminueraient de plus de 10%, de même les triglycérides et le acides gras non estérifiés diminueraient de plus de 20%.

Comment identifier les meilleurs thés Pu-erh sauvages ?

Il n’y a pas de secret et les connaisseurs le savent bien : Les meilleurs thés Pu-erh se méritent ! Et pour trouver les meilleurs Pu-erh il y a plusieurs choses à prendre en compte…

La première chose à savoir, c’est que les meilleurs thés Pu-erh sont ceux fait à partir de feuilles et de bourgeons provenant de théiers sauvages centenaires cueillis à la main avec amour et passion ! Ça parait simple dit comme ça, mais il s’agît pour nous de la première condition « sine qua non » ! C’est d’ailleurs pourquoi nous sélectionnons toujours nos Pu-erh sauvages parmi les théiers centenaires les plus anciens des forêts de Hà Giang. Gardez effectivement a l’esprit qu’un thé sauvage est un thé qui a eu la chance de naître et vivre en forêt, à l’abri de toute activité humaine et autres désagréments (pollution, etc.).

Quelques échantillons envoyés par nos amis producteurs... Je peux vous dire qu'ils sont exceptionnels !

Quelques échantillons envoyés par nos amis producteurs… Je peux vous dire qu’ils sont exceptionnels !

La deuxième chose à savoir avec les Pu-erh d’excellence c’est qu’ils prennent du temps pour devenir excellents ! Eh oui ! Quand je vous disait que les meilleurs thés Pu-erh se méritent je ne blaguais pas. En effet, pour avoir la chance de déguster un Pu-erh sauvage exceptionnelle à la richesse aromatique incomparable,  nous vous conseillons de ne sélectionner uniquement les Pu-erh ayant déjà du vécu ! En effet, pour nous, un Pu-erh vieux de 4 ans est un minimum ! A ce sujet si cela vous intéresse, vous trouverez dans notre boutique des Pu-erh sauvages de 2017 !

Comment conserver votre thé Pu-erh sauvage ?

Oui je sais, les connaisseurs le savent bien, mais bon, ça fait du bien de rappeler les bases de temps en temps pour les débutants alors je vais le faire ici.

Comme pour tout vos autres thés, nous vous conseillons de conserver vos thés Pu-erh sauvages dans une boite fermée hermétiquement, à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité. Un thé mal conservé peut s’éventer et même se détériorer.

L'idéal pour conserver les Thés Pu-erh Sauvages fumés et de les laisser dans leur morceau de bambou en refermant le morceau de bambou après utilisation.

L’idéal pour conserver les Thés Pu-erh Sauvages fumés est de les laisser dans leur morceau de bambou en le refermant simplement après utilisation.

Votre thé Pu-erh sauvage doit aussi être conservé à l’abri des odeurs, comme celles des épices et autres éléments très fortement parfumés. Bien qu’il soit effectivement déjà puissamment parfumé de par ses arômes naturels, le thé a la particularité d’absorber les odeurs des autres éléments en sa présence.

Enfin, sachez que les thés stockés correctement peuvent se conserver plusieurs années voir même (et c’est le cas de nos thés Pu-erh sauvages), se bonifier avec l’âge !

Où acheter du thé Pu-erh sauvage de qualité au Vietnam ?

Le Vietnam abrite certains des meilleurs thés Pu-erh sauvages du monde. Le meilleur endroit pour trouver du thé Pu-erh sauvage de qualité restera toujours la Province de Hà Giang. Encore faut il trouver une bonne source fiable au sein d’une famille de passionnés veillant sur les théiers sauvages de puis plusieurs générations.

Et je peux vous confirmer que ça n’est pas si simple que ça, surtout si vous débarquez en mode touriste vous pouvez facilement vous faire avoir !

Et voilà ! Ces fameux thés Pu-erh sauvages fumés dans le bambou sont bien chez nous et ils n'attendent que vous ! Nous n'en n'avons que 10 de chaque alors dépêchez vous !

Et voilà ! Ces fameux thés Pu-erh sauvages fumés dans le bambou sont bien chez nous et ils n’attendent que vous ! Nous n’en n’avons que 10 de chaque alors dépêchez vous !

C’est donc pour cela que nous avons créé « Thé du Vietnam » ! Si vous êtes réellement intéressés par les véritables thés Pu-erh sauvages vietnamien, il vous suffit de vous rendre dans la catégorie « Thés Pu-erh » de notre boutique pour découvrir notre sélection perso ! Et croyez-moi, ça vaut le coup !

Comment infuser et déguster le thé Pu-erh sauvage ?

Avant toute expérience de dégustation, il vous faudra au préalable prélever délicatement les feuilles des thés de votre tablette de Pu-erh et les séparer les unes des autres à l’aide d’un pic à Pu-erh ou d’un couteau (sauf dans le cas où vous utilisez directement notre Thé Pu-erh Sauvage Cuit Millésime 2017 en Vrac).

L’infusion du thé Pu-erh sauvage peut ensuite s’effectuer selon différentes méthodes. La méthode la plus populaire est l’utilisation d’un gaiwan, qui est un accessoire traditionnel utilisé en Asie. Bien évidemment, nous vous recommandons d’utiliser une théière « à mémoire » traditionnelle en terre cuite. En effet, l’infusion est plus simple à réaliser pour les débutants et les huiles essentiels de votre thé ont moins tendance à s’échapper qu’avec un gaiwan.

Pour déguster ces thés Pu-erh sauvages vietnamiens, il n'y a rien de mieux qu'une théière en terre cuite « Made in Vietnam » bien sûr !

Pour déguster ces thés Pu-erh sauvages vietnamiens, il n’y a rien de mieux qu’une théière en terre cuite « Made in Vietnam » bien sûr !

Pour une expérience de dégustation optimale, et afin de préserver toutes les qualités de votre thé Pu-erh sauvage, Il vous faudra une eau de préférence filtrée. Portez la à une température de 90°C à 95°C puis versez l’eau sur les feuilles de thés et laissez infuser de quelques dizaines de seconde à une minute en fonction de votre goût.

Je vous conseille d’utiliser des tasses de taille moyenne afin de conserver un bon rapport « présence des huiles essentielles dans votre tasse » et « maintien à la bonne température ».

Conclusion

Le thé Pu-erh sauvage est une ancienne variété de thé que l’on trouve (lorsque l’on a de la chance et que l’on connais les bonnes personnes) sur les hautes montagnes du nord du Vietnam. Il est connu pour sa saveur unique et ses bienfaits pour la santé. Le thé Pu-erh sauvage est disponible à la fois en version crue, en version cuite, et leur variantes « fumées » dans le bambou. Les thés Pu-erh sauvages sont très riches en antioxydants, en polyphénols et peuvent aider à favoriser la perte de poids et à renforcer le système immunitaire.

Lorsque vous recherchez le meilleur thé Pu-erh sauvage, il est important de rechercher un thé fabriqué à partir de feuilles de thé sauvage ayant déjà du vécu (minimum 4 ans d’âge). Le thé doit également être conservé dans une boite hermétique à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité

L’infusion du thé Pu-erh sauvage est plutôt simple à réaliser et peut être faite à l’aide de différents accessoires. Que vous choisissiez d’utiliser un gaiwan, une théière à mémoire et terre cuite, l’essentiel est d’utiliser une eau d’excellente qualité (voir notre article sur les purificateurs d’eau Wotoday) à la bonne température (entre 90°c et 95°).

Voila voila les amis j’espère que ça vous a plu, n’hésitez pas à aller faire un petit tour sur notre page dédiée aux thés Pu-erh sauvages ! Je vous souhaite un excellent weekend, un bonne dégustation et je vous dis à très bientôt !

Téléchargez Votre E-book offert :

"Le guide ultime des effets bénéfiques du thé sur votre santé"

Téléchargez Votre E-book offert :

"L'histoire du Thé"

Rémi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi..

Découvrez les meilleurs Thés Oolongs Vietnamiens !

Découvrez les meilleurs Thés Oolongs Vietnamiens !

Maintenant que vous nous connaissez vous le savez, le Vietnam est le pays le plus réputé pour la qualité des ses thés sauvages. Mais saviez-vous que d'autres thés de petits jardins familiaux se démarquent également sans pour autant être nécessairement sauvages ? C'est...

Téléchargez Votre E-book offert :

"Le guide ultime des effets bénéfiques du thé sur votre santé"

Félicitation ! Votre Ebook est en route vers votre boite email ! (pensez à vérifier vos spams)

Téléchargez Votre E-book offert :

"L'histoire du Thé"

Félicitation ! Votre Ebook est en route vers votre boite email ! (pensez à vérifier vos spams)

Pin It on Pinterest

Share This
X
Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.